Comment devenir surveillant pénitentiaire ?

Le surveillant pénitentiaire est entière souvent appelé gardien de prison, est un agent de la fonction publique. C’est un métier qui nécessite rigueur et humanité. Pour devenir surveillant pénitentiaire, il faut passer un concours de la fonction publique. Tout sur ce métier dans notre article.

 

Les missions du gardien de prison

Le surveillant pénitentiaire a à la fois une mission de surveillance et de sécurité mais aussi une mission de réinsertion.

La mission de sécurité

Le surveillant doit s’assurer que les détenus sont bien gardés pour empêcher toute tentative d’évasion. Il doit également assurer la sécurité des détenus. Ainsi, il va contrôler Tout ce qui se passe à l’intérieur de l’établissement, les activités des détenus, les promenades, les douches, les visites au parloir…
Il fait des rondes dans les couloirs, procède à l’ouverture et à la fermeture des portes. Il va également apporter le repas aux détenus.
Il va également inspecter les cellules Pour vérifier leur état et s’assurer que la cellule est bien sécurisée. Il va aussi contrôler les cellules pour être certain que le détenu ne possède pas d’objets illicites, dangereux ou interdits en prison.

Le gardien de prison va aussi participer au transport des prisonniers.

 

La mission de réinsertion

La mission de réinsertion du surveillant est peu connue et pourtant elle est essentielle Pour que le détenu puisse s’intégrer à la société à sa sortie de prison. Une bonne réinsertion d’un détenu signifie qu’il va pas récidiver à sa sortie. Le gardien de prison se doit d’être à l’écoute et il participe aux activités sportives et culturelles des détenus. Il travaille main dans la main avec le SPIP : les services pénitentiaires d’insertion et de probation. Le SPIP assure le suivi des détenus et permettent d’aider aux décisions judiciaires et à la préparation de la sortie de prison avec des partenaires institutionnels et associatifs.
Enfin, le gardien est l’un des seuls liens du détenu avec l’extérieur. D’ailleurs, toute demande du détenu doit passer par un surveillant qui la transmet à sa direction.

Les qualités nécessaires pour devenir surveillant pénitentiaire

 

Du sang-froid

Travailler dans l’univers carcéral peut être stressant et angoissant. Il faut savoir garder son calme et son sang-froid dans des situations qui sont parfois dangereuses ou conflictuelles. Patience et sens de l’écoute font parti de la panoplie de qualité nécessaire pour devenir surveillant pénitentiaire. Connaître un minimum la psychologie humaine Et être impartial vous aidera également Dans les tâches quotidiennes du gardien présent.

 

Des qualité physique

Pour devenir gardien, une bonne condition physique est demandée. D’ailleurs, avant même la formation, pourpasser le conccours, le prétendant aura des épreuves physiques. Aussi, durant la formation obligatoire, des techniques d’intervention et de self-défense sont enseignées aux candidats. Enfin, les surveillants pénitentiaires passent une bonne partie de leur temps de travail debout et peuvent parfois avoir des horaires décalés.

Des qualités humaines

Le surveillant doit être à la fois autoritaire mais aussi à l’écoute des détenus. Il doit faire respecter le règlement et ne pas réagir aux provocations. Il doit pouvoir gérer des situations délicates grâce à son autorité ou par la psychologie. Il a également un rôle dans la réinsertion.

Les conditions de travail

Le gardien de prison peut travailler de nuit comme de jour, sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Les surveillants travaillent par équipe de 10 avec un roulement. Faisant parti de la fonction publique, le surveillant pénitentiaire à la sécurité de l’emploi et bénéficie des mêmes avantages que les autres fonctionnaires.

Le concours de surveillants pénitentiaires

Pour devenir surveillant pénitentiaire, il faut avoir entre 19 et 45 ans, avoir au minimum son brevet des collèges (Ou un diplôme de niveau trois), être de nationalité française et bien sûre avoir un casier judiciaire vierge. Le concours se divise en deux étapes. Il y a tout d’abord une épreuve d’admissibilité : QCM et une épreuve de rédaction. ensuite, il y a l’épreuve d’admission. Cette épreuve comprend une série de tests physiques, Des tests psychotechniques, un entretien avec un psychologue et enfin un entretien oral de motivation.

Il y a environ entre 400 et 500 personnes par session et seulement 10 % sont acceptés.

 

La formation à l’ENAP

Les fonctionnaires pénitentiaire, Une fois qu’ils ont été acceptés via le concours, doivent effectuer une formation auprès de l’École nationale d’administration pénitentiaire (ENAP). Cette école nationale, géré par le ministère de la justice délivre de nombreuses formations pour devenir surveillant mais aussi premier surveillant lieutenant conseiller pénitentiaire, directeur pénitentiaire…

En ce qui concerne la formation de surveillance, celle-ci dure six mois. C’est une formation qui est rémunérée (1164 euros par mois hors prime de stage). Et dispensé un Lot-et-Garonne à Agen. Elle se compose de cours et de 2 stages pratiques dans des établissements pénitentiaires. Les deux stages se font dans 2 prison différente. La formation est divisée en trois unités de compétences qui sont elles-mêmes décomposées en différents modules et séquences.

La plupart des prétendants sont des anciens agents de sécurité, gendarme, militaire ou gardien de la paix.

 

Le salaire d’un surveillant pénitentiaire et les évolutions de carrière possibles

Le salaire d’un surveillant pénitentiaire démarre à 1547 € net et peut aller jusqu’à 2627 € pour les surveillants sont montés en compétence et qui sont devenus Major pénitentiaire.
Les surveillants bénéficient d’une formation constante et peuvent évoluer pour devenir surveillant brigadier, premier surveillant ou encore Major.

Le surveillant brigadier à plus de responsabilité qu’un surveillant classique mais se situe au même rang hiérarchique que un surveillant classique.

Le premier surveillant est le niveau dessus. Il faut avoir six ans d’ancienneté pour pouvoir passer un concours interne pour atteindre ce niveau (salaire de 2000 à 2500 €).

Après un examen et si le surveillant a 13 ans d’ancienneté, il peut devenir major pénitentiaire. Le surveillant peut également après concours devenir lieutenant en interne. vous l’aurez compris, les possibilités d’évolution sont nombreuses dans l’administration pénitentiaire.

 

Où se renseigner sur les formations et les concours pour devenir gardien de prisonniers

Pour vous renseigner sur le métier de surveillant pénitentiaire, nous vous invitons à visiter le site de l’ENAP.